Séparation de traffic

« Back to Glossary Index

Un dispositif de séparation du trafic – dont le sigle est DST – (en anglais Traffic Separation Scheme, TSS) est établi afin de réduire les risques d’abordage dans une région ou le trafic maritime est dense dans les deux sens, et dans les zones où se croisent des flux importants de navires (détroits, caps, etc…). En effet les navires tentant d’effectuer leur périple le plus rapidement possible, essayent de réduire la distance à parcourir et, coupent donc au plus court. De nombreux abordages ont eu lieu dans des zones de changement de route à forte densité de trafic. Il suffit d’une période de mauvaise visibilité pour multiplier les possibilités d’abordage.

Un dispositif de séparation de trafic comprend généralement deux voies de circulation séparées par une zone de séparation de trafic ; il peut contenir également des zones de changement de route (rond-point) orientant les navires vers d’autres voies secondaires. Le DST peut être matérialisé par le balisage (bouées ou phares), mais aujourd’hui tenant compte des possibilités de positionnement par satellites, les DST qui visent à éloigner le trafic des côtes sont «virtuels», et définis par les seules positions des sommets des zones de réglementation, et par les règles de navigation dans ces zones. Dans la langue courante on utilise souvent l’expression « rails » soit pour le dispositif lui-même soit pour chacune de ses voies.

La navigation y est fréquemment surveillée par un service radar depuis la terre.

cliquez sur l’image

Séparation du traffic – Manche
(https://atlas-transmanche.certic.unicaen.fr/fr/page-382.html)

« Back to Glossary Index