Pascale et Nicolas

Nous nous sommes croisés !

Depuis que j’avais mis en route mon Projet (une nuit du tout-début juin 2013) je lisais … je lisais beaucoup ; internet regorge de sites en tous genres et parmi le nombre, un m’avait particulièrement attiré l’oeil : Partir au large : Pascale et Nicolas – deux habitants de Quiberon – étaient partis pour un Tour du Monde en voilier.

Je m’étais pris à lire leurs aventures dès que j’avais un moment de libre, et – comble de bonheur pour moi – ils étaient de retour de leurs 7 ans de circumnavigation en juillet 2015 … au moment-même où nous étions en vacances en Bretagne. J’ai donc profité de la relative « proximité » de Quiberon pour aller les voir le jour de leur arrivée.

Il y avait beaucoup de monde sur le quai :  leurs familles, des amis, des gens de l’Office du Tourisme et d’autres (dont moi !) ; quelques mots des aventuriers et nous avons été invités à un pot d’accueil.

Je n’ai – hélas – pas pu beaucoup discuter avec Pascale ou Nicolas (qui avaient fort à faire pour parler avec chacun !), mais j’ai eu la chance de visiter leur bateau avec le père de Nicolas : un ketch « Super Maramu 2000 » – répondant au doux nom de « Badinguet ».

Badinguet

… ça y est, le rêve était enclenché ; eux revenaient d’un magnifique tour du monde, et moi, je devais tout faire pour me préparer à faire de même.

 


 

ar vakañsoù war Breizh

Pas facile à lire, n’est-ce pas ?

Et pourtant, il s’agit d’une langue « bien de chez nous » (surtout, « bien de chez eux » !) ; en Gaulois, on pourrait traduire ça par : « les vacances en Bretagne ». Hé oui, nous sommes allés une semaine chez Pauline, qui habite au Guerno (56), près du Golfe du Morbihan.

Bretagne

Le dimanche de notre arrivée, c’était la Fête du Pardon de Sainte Anne. Bravant la pluie et le vent, un cortège s’est déplacé – après la messe – depuis l’église du Guerno jusqu’à la Salle des Fêtes pour continuer à danser et ainsi perpétuer les traditions.

Malgré tous les p’tits travaux que j’avais à faire dans la maison de Pauline et Enzo, nous avons quand même profité de nos vacances pour aller nous promener et respirer le bon air marin ; par exemple, les falaises de Penestin (c’est pas l’affluence de la Côte d’Azur !).

Falaises-de-Penestin

Et puis, nous avons profité de la « relative » proximité de Lorient pour aller à la Cité de la voile – Éric Tabarly ; nous y avons passé presque toute la journée, tant il y a à voir et à faire : de nombreuses activités ludiques pour tous les âges et beaucoup de choses à lire pour celui qui s’y intéresse ainsi que de nombreux films.

Sur le quai (tout proche de la Cité) étaient ancrés 4 des bateaux de Tabarly – la famille des « Pen Duick – dont Pen Duick I avec lequel il a gagné plusieurs courses, et aussi à bord duquel il a – hélas – disparu.

Toute la semaine, bons repas (fruits de mer et/ou galettes et crêpes), balades dans les villages, et promenades au bord de la Vilaine … notre quotidien reposant (en plus des travaux de la maison !).