Une Ironcelle fait le beau temps

Ironcelle
le voilier

Oui, vous avez bien lu : Ironcelle – avec un « c » et non un « d » !

C’est un voilier en bois de 36 pieds à gréement « classique » de 1948 dont un jeune brésilien de Sao Paulo (ancien navigateur de haut niveau) est tombé amoureux ; il fait des charters à la demande, et participe même à quelques courses de voiles dont « les Voiles d’Antibes » (fameuse course de vieux gréements de la Côte d’Azur). La journée de voile était organisée par le CE de l’entreprise de Véro ; nous étions 4 « clients » à bord, et la journée s’est passé magnifiquement : beau temps, bon vent et super-bonne-ambiance.

Partis vers 10h du Vieux port d’Antibes – avec un petit vent tranquille (5 à 8 nœuds) – nous avons longé la côte à bonne distance ; le vent se levait petit à petit et Jucyan – notre capitaine – a donc choisi d’aller mouiller l’ancre dans la baie de l’Olivette sur le Cap d’Antibes, bien abritée du vent d’Est.
Après deux bonnes heures de navigation, nous sommes donc allés nous glisser entre les yachts (et autres embarcations de tous poils !) ; un bon bain dans la baie, et nous voilà remontés à bord pour le repas : petit apéro (du raisin) et Louisa (la compagne de Jucyan) nous a préparé des filets de Dorade avec du riz. Un peu de salade et de la pêche en dessert, nous voilà rassasiés pour … une bonne sieste sur le pont !

L’après-midi s’avançant lentement, vers 16h nous avons levé l’ancre pour reprendre la mer. Avec un bon vent d’Est qui s’était levé, Ironcelle a pu donner un bel aperçu de ses qualités marines ; j’ai hâte de remonter à bord … pour … Les Voiles d’Antibes (Jucyan m’a proposé d’être équipier ce jour-là !).

Retour au port
Quel plaisir